Miniature - Les simples

Les simples

  • Yannick Grannec
  • Historique
  • Roman

Le résumé

1584, en Provence. L’abbaye de Notre-Dame du Loup est un havre de paix pour la petite communauté de bénédictines qui y mène une existence vouée à Dieu et à soulager les douleurs de Ses enfants. Ces religieuses doivent leur indépendance inhabituelle à la faveur d’un roi, et leur autonomie au don de leur doyenne, sœur Clémence, une herboriste dont certaines préparations de simples sont prisées jusqu’à la Cour.
Le nouvel évêque de Vence, Jean de Solines, compte s’accaparer cette manne financière. Il dépêche deux vicaires dévoués, dont le jeune et sensible Léon, pour
inspecter l’abbaye. À charge pour eux d’y trouver matière à scandale ou, à défaut… d’en provoquer un. Mais l’évêque, vite dépassé par ses propres intrigues, va allumer un brasier dont il est loin d’imaginer l’ampleur.

Il aurait dû savoir que, lorsqu’on lui entrouvre la porte, le diable se sent partout chez lui. Évêque, abbesse, soigneuse, rebouteuse, seigneur ou souillon, chacun garde une petite part au Malin. Et personne, personne n’est jamais aussi simple qu’il y paraît.


La critique du Chat Botté

L’avis de Sophie:

 

Les simples est un joli coup de cœur que vous avez déjà pu croiser dans les rayons du Chat Botté ! Lu il y a déjà quelques semaines, je le croise et y pense encore régulièrement; voici pourquoi !

 

Ce roman de Yannick Grannec nous emmène en 1584 en Provence, dans l’abbaye de Notre-Dame du Loup où s’affairent une communauté de bénédictines qui tirent autonomie et privilèges de leur savoir en herboristerie dont elles font commerce; les simples, plantes médicinales, rapportent gros… Jusqu’à susciter jalousie et convoitise, notamment de l’évêché. Pouvoir des femmes contre celui des hommes, clergé régulier contre séculier: deux mondes vont s’affronter !

 

Si vous aimez, comme moi, les romans historiques, apprendre des choses en vous divertissant et une écriture tantôt poétique, tantôt féroce, venez sans tarder cueillir Les simples à pleines brassées !

 

J’ai beaucoup aimé le thème floral de ce roman, qui change des Ken Follett ou Jean Teulé tout en me les rappelant, mais aussi l’intériorité des différents protagonistes (la mère supérieure, la doyenne, l’évêque, le vicaire, la novice… tous voient leurs actes réalisés dans la lignée de leur histoire personnelle).

 

Seul bémol, lecteurs et lectrices adhéreront ou non à la fin du roman. Car le rythme des derniers chapitres voit un récit qui s’accélère abruptement… avec une tendance à prendre des raccourcis qui m’ont, pour ma part, gênée. J’ai en effet trouvé, par exemple, que les personnages connaissaient des revirements trop soudains au détriment d’une psychologie auparavant bien développée. Ce final m’a semblé expéditif voire facile… et sans pour autant laisser présager une suite ! Un goût de trop peu donc, qui est d’ailleurs le seul bémol que je trouverais à ce roman !

 

Les simples de Yannick Grannec reste néanmoins une belle lecture une fois le livre refermé, pour sa jolie thématique pleine de senteurs, son écriture poétique et le voyage dans le temps qu’il m’aura fait faire !

 

Prix (poche): 8,80 €

Parution le 10/09/2020


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

The mistakeL’année de GrâceLa tête sous l’eauDélicieuseLe Pisseux