Miniature - Nos cœurs disparus

Nos cœurs disparus

  • Celeste Ng
  • Drame
  • Dystopie

Le résumé

L’histoire bouleversante d’une famille qui lutte pour raviver l’espoir et la justice dans une société qui a cédé à la peur.
États-Unis d’Amérique, dans un futur pas si lointain. L’existence de tous est rythmée par des lois liberticides. Tout citoyen de culture étrangère est considéré comme dangereux pour la société.
Les livres tenus pour séditieux sont retirés des bibliothèques. À commencer par ceux de la poétesse Margaret Miu, disparue mystérieusement trois ans plus tôt. Bien décidé à la retrouver, son fils, Bird, aidé par un réseau clandestin de bibliothécaires, va peu à peu prendre conscience du sort des opprimés et de la nécessité impérieuse de porter leur voix.
Celeste Ng est de retour avec un nouveau roman bouleversant d’humanité et d’actualité. Porté par une écriture lumineuse, Nos cœurs disparus raconte le destin d’une famille en lutte pour raviver l’espoir et la justice dans une société qui a cédé au pire des conservatismes.


La critique du Chat Botté

L’avis de Vanessa:
Sophie m’a conseillé de lire « Nos cœurs disparus », car j’aime les romans dystopiques. C’est, donc, avec impatience que je me suis lancée dans cette lecture très attrayante. Et je n’ai pas été déçue !
Bien sûr, ce livre ne relève pas de la fantasy comme ceux que j’ai l’habitude de lire mais ce n’est pas dérangeant. Au contraire, c’est justement ce réalisme que j’ai aimé car cela me fait penser que cette histoire pourrait nous arriver…
Ce roman est très difficile à expliquer sans spoiler. Je vais essayer de vous donner envie de le lire car vraiment, il m’a bouleversé et je vous le recommande chaudement!
C’est l’histoire de Bird, un garçon de 12 ans,  qui vit seul avec son père. Sa mère est partie, il y a quelques années et il ne sait pas pourquoi. Ses seuls souvenirs sont quelques brides de poèmes que sa mère lui racontait quand il était petit. Et surtout, il ne comprend pas pourquoi il n’a pas le droit de parler d’elle autour de lui. Apparemment, c’est « dangereux » pour lui et pour son père, suite à la loi « Pact ». Cette loi, décidée après la grande crise économique, impose d’enlever les enfants des familles dont un parent aurait des attitudes anti-américaines.
J’ai aimé que l’histoire soit racontée du point de vue de Bird puis par un adulte. Le roman est  brillamment construit, les mystères sont dévoilés au fur et à mesure, de telle sorte que l’on vit avec le roman, au point de ne plus pouvoir le lâcher.
 J’ai aussi beaucoup aimé la peur que suscite cette dystopie. C’est tellement réaliste, cela pourrait facilement nous arriver. L’histoire nous pousse à nous questionner sur notre société.  Comment peut-on en arriver là ? Et surtout que faire pour ne pas y arriver ?
Parution le 24 Août 2023
Prix  23.50€

Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

Au revoir là-hautEverything EverythingOn ne voyait que le bonheurUne joie féroceChanger l’eau des fleurs