Miniature - Saturne

Saturne

  • Sarah Chiche
  • Roman

Le résumé

Automne 1977 : Harry, trente-quatre ans, meurt dans des circonstances tragiques, laissant derrière lui sa fille de quinze mois.
Avril 2019 : celle-ci rencontre une femme qui a connu Harry enfant, pendant la guerre d’Algérie.

Se déploie alors le roman de ce père amoureux des étoiles, issu d’une grande lignée de médecins. Exilés d’Algérie au moment de l’indépendance, ils rebâtissent un empire médical en France. Mais les prémices du désastre se nichent au cœur même de la gloire. Harry croise la route d’une femme à la beauté incendiaire. Leur passion fera voler en éclats les reliques d’un royaume où l’argent coule à flots.
À l’autre bout de cette légende noire, la personne qui a écrit ce livre raconte avec férocité et drôlerie une enfance hantée par le deuil, et dévoile comment, à l’image de son père, elle faillit être engloutie à son tour.

Roman du crépuscule d’un monde, de l’épreuve de nos deuils et d’une maladie qui fut une damnation avant d’être une chance, Saturne est aussi une grande histoire d’amour : celle d’une enfant qui aurait dû mourir, mais qui est devenue écrivain parce que, une nuit, elle en avait fait la promesse au fantôme de son père.


La critique du Chat Botté

L’avis de Marie :

Saturne est un roman bouleversant et étonnant.

Il relate l’historie d’une famille richissime, ayant émigré de l’Algérie pendant la guerre, et écartelée par la haine et le deuil qui les soudent autant qu’ils les séparent. On suit le parcours de la plus jeune fille de l’arbre généalogique, dont on ne connaît pas le nom; le roman s’ouvre de façon déchirante par la mort de son père, Harry, alors qu’elle n’était qu’un bébé.

C’est un livre très particulier. D’une part, parce que la narration alterne entre les points de vue à la troisième personne et les récits en « je », au point où il est parfois difficile de savoir de quel personnage il s’agit, et raconte l’histoire de façon tout à fait désordonnée. D’autre part, parce que les événements sont souvent racontés en se centrant sur les réactions des personnages davantage que sur les éléments concrets d’action. Ainsi, par exemple, la guerre d’Algérie est souvent évoquée, mais est racontée de telle façon qu’elle semble parfois faire simplement partie du drame familial, et non pas d’une Histoire plus globale. Tout semble relever de l’intime.

L’écriture est très belle et transcrit extrêmement bien les émotions des protagonistes, ce qui met bien en valeur le coeur de l’histoire. Je pense néanmoins que ce n’est pas une lecture pour tout le monde: le récit est parfois très dur et très sombre. Il explore des thèmes comme le deuil, la dépression, la passion dévastatrice. Un grand coup de coeur pour ma part !

 

Parution le 20/08/2020

prix : 18.00 euro


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

BakhitaLa goûteuse d’HitlerLa plage de la mariéeLes aérostatsLa vérité sur l’affaire Harry Quebert