Miniature - Le serpent majuscule

Le serpent majuscule

  • Pierre Lemaitre
  • Polar
  • Policier
  • Roman

Le résumé

« Avec Mathilde, jamais une balle plus haute que l’autre, du travail propre et sans bavures. Ce soir est une exception. Une fantaisie. Elle aurait pu agir de plus loin, faire moins de dégâts, et ne tirer qu’une seule balle, bien sûr. »

Dans ce réjouissant jeu de massacre où l’on tue tous les affreux, Pierre Lemaitre joue en virtuose de sa plume caustique. Avec cette œuvre de jeunesse inédite, il fait cadeau à ses lecteurs d’un roman noir et subversif qui marque ses adieux au genre.
Dialogues cinglants, portraits saisissants, scénario impitoyable : du pur Pierre Lemaitre.


La critique du Chat Botté

L’avis de Sophie:

Si vous aimez lire, Pierre Lemaître ne vous est certainement pas inconnu, puisqu’il est l’auteur de « Au revoir là-haut » qui a remporté le Goncourt en 2013 (déjà!). Un roman historique se déroulant à la sortie de la Première Guerre mondiale, premier tome d’ailleurs de la trilogie « Les Enfants du désastre »* que l’on a adorée au Chat Botté!

Pour autant, Pierre Lemaître a en réalité débuté avec des romans policiers comme « Alex »** (conseillé par Delphine!) et on pourrait d’ailleurs croire qu’il revient à ce genre premier avec « Le Serpent majuscule ». Mais ce dernier a été écrit en 1985 et publié pour la première fois cette année, comme un cadeau de l’auteur à ses fans de la première heure. Et pour moi qui ne connaissait pas ce style chez cet auteur, quelle belle découverte!

Coup de cœur sans doute, non pas l’intrigue en tant que telle car au second plan, mais bien pour son personnage principal tellement truculent! J’ai adoré le personnage de Mathilde, dame d’un âge certain avec qui on prendrait le thé sans aucun appréhension (non sans rappeler le « Mamie Luger »*** de Benoit Philippon d’ailleurs !)… en réalité une tueuse à gage ! Et cette dernière aime « le travail bien fait » quand il s’agît de « nettoyer » quelqu’un ! Seulement, le hic, c’est que Mathilde n’a plus, ni grande patience (il y a beaucoup trop de « cons » à son goût sur cette terre!), ni grande mémoire (« il faut bien le descendre celui-là, non ? ») ….

« Le Serpent majuscule » est donc un roman policier loufoque, très distrayant pour son l’humour noir, léger et décalé ! Je le recommande sans hésiter pour sourire, voire franchement rire cet été !

* «Au revoir là-haut » (10.15€), « Les couleurs de l’incendie » (10€), « Le miroir de nos peines » (8.95€) de Pierre Lemaître au Livre de Poche
** « Alex » (9€) de Pierre Lemaître au Livre de Poche
*** « Mamie Luger » de Benoit Philippon (8.25€) au Livre de Poche

Prix: 21 €

Parution le 12/05/2021


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

La commode aux tiroirs de couleurMariachi PlazaEn finir avec Eddy BellegueulleLes tribulations d’Arthur MineurDemain est un autre jour