Miniature - Azincourt par temps de pluie

Azincourt par temps de pluie

  • Jean Teulé
  • documentaire
  • guerre
  • Historique
  • Roman

Le résumé

Azincourt, un joli nom de village, le vague souvenir d’une bataille perdue.
Ce 25 octobre 1415, il pleut dru sur l’Artois. Quelques milliers de soldats anglais qui ne songent qu’à rentrer chez eux se retrouvent pris au piège par des Français en surnombre. Bottés, casqués, cuirassés, armés jusqu’aux dents, brandissant fièrement leurs étendards, tous les aristocrates de la cour de France se précipitent pour participer à la curée. Ils ont bien l’intention de se couvrir de gloire, dans la grande tradition de la chevalerie française. Aucun n’en reviendra vivant. Toutes les armées du monde ont, un jour ou l’autre, pris la pâtée, mais pour un désastre de cette ampleur, un seul mot s’impose : grandiose !
Avec la verve qu’on lui connaît et son sens du détail qui tue, Jean Teulé nous raconte ces trois jours dantesques où, sous une pluie battante, des milliers d’hommes se sont massacrés dans un affrontement sanglant d’autant plus désastreux que cette bataille était parfaitement inutile.


La critique du Chat Botté

L’avis de Sophie:

Étant une inconditionnelle de Jean Teulé depuis la découverte de « Je, François Villon »(*), j’étais plus qu’impatiente de lire son nouveau roman « Azincourt par temps de pluie » paru en février dernier. Et ce d’autant plus, que le thème historique privilégié cette fois par l’auteur n’est rien de moins que la victoire écrasante des Anglais sur des Français en surnombre lors de la bataille éponyme en 1415.

Comme à son habitude, l’auteur transforme un monument historique (une bataille tragique et édifiante de la Guerre des Cent ans) en un récit plein de verve et de gouaille. Jean Teulé égratigne en effet, pour le plus grand plaisir du lecteur au chaud dans son fauteuil, la suffisance et la naïveté de cette armée française face à une victoire jugée acquise par avance… Où la noblesse française en vient à jouer des coudes pour être en première ligne et se faire remarquer du roi… pour un fiasco total.

La langue est bien verte et on ricane donc de cet événement de la Grande histoire pris à contre-pied! Attention donc aux amateurs de récits historiques conventionnels, « Azincourt par temps de pluie » mêle le tragique à l’absurde pour une lecture ludique et cocasse!

Un dernier opus peu trop court à mon goût (quoique déjà trop long pour les protagonistes!), mais toujours lu avec un grand plaisir quelque peu coupable!
(*) « Je, François Villon » de Jean Teulé, chez Pocket (7,95€)

Prix: 19 €

Parution le 02/02/20222


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

La femme du ShogunAme briséeIl était une lettreLa RévoltePremier sang