Miniature - Les mille et une gaffes l’ange gardien Ariel Auvinen

Les mille et une gaffes l’ange gardien Ariel Auvinen

  • Arto Paasilinna
  • Humoristique

Le résumé

On l’ignore, mais chaque année, dans l’église de Kerimäki en Finlande, a lieu un séminaire de formation des anges gardiens. Cinq cents d’entre eux y sont réunis et, en moins d’une semaine, l’ange Gabriel et ses assistants ont la lourde tâche de leur apprendre à protéger un mortel et à le guider sur le droit chemin.
Parmi les célestes apprentis se trouve Ariel Auvinen, ange aussi zélé que maladroit. Après sa formation théorique, Ariel est passé aux exercices pratiques. Pas très concluant : après avoir guidé sa protégée, une vieille dame un peu bigote, vers le bar local où elle s’est consciencieusement saoulée, il s’est essayé aux acrobaties aériennes, mais avec des ailes de dix mètres d’envergure ce n’est pas gagné !
On lui confie toutefois un mortel : Aaro Korhonen, homme en tous points respectable et capable de s’occuper seul de ses affaires. Même un ange aussi maladroit qu’Ariel Auvinen ne parviendra sans doute pas à semer la pagaille dans sa vie, et encore moins à l’exposer aux tentations du démon. C’est du moins ce que croit l’ange Gabriel…


La critique du Chat Botté

L’avis de Malika :

Aaro Korhonen avait une vie quasi parfaite jusqu’au jour où un ange gardien est entré dans sa vie.  Depuis il cumule les ennuis et les accidents. Les chapitres sont courts et ceux-ci annoncent à chaque fois une nouvelle gaffe de l’ange qui se répercute sur son protégé.

J’adore l’humour nordique et ce livre est vraiment hilarant. Quand on croit avoir vu le pire, il y a toujours un autre événement qui le surpasse.

L’œuvre littéraire d’Arto Paasilinna est composée de nombreux romans (trente-cinq fin 2009), dont certains ont été traduits dans plus de vingt langues (notamment en français). Ses œuvres se caractérisent par un sens de l’humour et de la narration rares ; elles sont remplies d’une bonne humeur et d’une jovialité inhabituelles dans la littérature contemporaine, d’un humour doux-amer et burlesque. Les personnages singuliers, qui habitent dans différentes régions de Finlande, sont le trait marquant de ses écrits. La nature est, elle-même, un personnage à part entière dans ses romans. De ce fait, les œuvres de Paasilinna sont souvent qualifiées de « romans d’humour écologique ».

Je vous le conseille fortement !

 

Parution le 17 avril 2014

 

Prix : 20.50€


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

Vieux, râleur et suicidaire, la vie selon OveGarfield AAAGH ! T63Les femmes en 30 modèlesLa petite fille qui avait avalé un nuage aussi grand que la tour EiffelLou – Tome 7 : La cabane