Miniature - Prince Captif t1: L’esclave

Prince Captif t1: L’esclave

  • C.S. Pacat
  • Aventure
  • Erotisme

Le résumé

Il devait être roi, il est devenu esclave.
Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave de plaisirs au prince d’un royaume ennemi. Beau, manipulateur et mortellement dangereux, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à Vère. Mais dans la toile mortelle de la politique vérétienne, les apparences sont trompeuses. Pris dans les manigances de la cour, Damen doit s’allier à Laurent pour sa survie et celle de son royaume. Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr…

La critique du Chat Botté

L’avis de Delphine :

« Le prince captif  » est un roman excellent mais érotique ! Attention, à ne pas le laisser entre toutes les mains. C’est de l’érotisme homosexuel, la nouvelle grand tendance. Alors vous voilà prévenu :-)  Si c’est pas un problème pour vous, sautez dessus. N’attendez pas. Il est génial. Je l’ai dévoré en deux jours.

L’histoire est pleines de rebondissements & de suspenses. Les personnages sont denses et complexes. On est très loin des livres érotiques de gare sans histoire valable derrière. C.S. Pacat a écrit une vraie épopée pleine de complots et de machinations. J’ai retrouvé la même avidité de lecture que lorsque je lisais « le chardon et le tartan  » de Gabaldon ou « L’assassin royal » de Robin Hobb.  La trame du roman (bien plus que le côté érotisme) rend accro.

parution le 29 mai 2015

prix : 14.90 euro


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

Miss Peregrine et les enfants particuliersDes pouvoirs pas superArthus Trivium, t.2 : le troisième magicienLes faucons de Raverra : tome 1 : La sorcière captiveLa guerre des clans -cycle 1, tome 1 : retour à l’état sauvage