Miniature - Au-delà de la mer

Au-delà de la mer

  • Paul Lynch
  • Roman

Le résumé

« Muets de saisissement, Hector et lui regardent le monde se recomposer dans une magnificence de couleurs. Comme s’ils étaient les premiers à contempler des ciels pareils. Chacun commence à entrevoir la vérité de l’autre, à deviner qu’ils sont tous les deux pareillement démunis au cœur de la vérité des choses. Et qu’au sein d’une telle immensité, ce qu’un homme porte en son cœur n’a plus guère de poids. »
Malgré l’annonce d’une tempête, Bolivar, un pêcheur sud-américain, convainc le jeune Hector de prendre la mer avec lui. Tous deux se retrouvent vite à la merci des éléments, prisonniers de l’immensité de l’océan Pacifique. Unis par cette terrifiante intimité forcée et sans issue, ils se heurtent aux limites de la foi et de l’espoir, à l’essence de la vie et de la mort, à leur propre conscience. Dans ce face-à-face d’une intensité spectaculaire, Paul Lynch explore la condition humaine avec une force digne d’Hemingway ou de Camus, et s’impose définitivement comme un virtuose des lettres irlandaises.


La critique du Chat Botté

L’avis de Marie:

Ça, c’est un livre qui laisse sans voix ! Je ne connaissais pas du tout Paul Lynch, un auteur irlandais – c’est pourtant déjà son quatrième livre traduit en français. Mais quelle découverte, et quelle immersion ce fut de débuter avec Au-delà de la mer !

L’intrigue est très simple : deux hommes – un pêcheur et un adolescent – prennent la mer malgré l’annonce d’une tempête qu’ils subissent de plein fouet ; leur moteur est détruit, leurs communications avec la terre ferme sont perdues, et ils dérivent pendant des jours, puis des semaines… puis des mois.

C’est un roman qui m’a semblé fortement influencé par le confinement, qu’il n’aborde pourtant pas frontalement ; il met en scène des personnages qui doivent tuer l’ennui, trouvent de la beauté dans l’immobilité, les conversations qui meublent le silence dans un huis clos. Bolivar et Hector ne se connaissent pas avant de prendre la mer, mais vont être contraints de collaborer pour survivre et vont partager une intimité physique et morale à laquelle personne n’est préparé à se soumettre au court d’une vie.

C’est un livre très profond et contemplatif qui oscille entre la magnificence et la cruauté du monde et des hommes. Les personnages interrogent le sens qu’ils accordent à leur vie, leurs regrets, leurs déception, leur foi, leur détermination à survivre.  Le petit bateau de pêche agit ainsi comme une loupe grossissante, mettant en avant des doutes et des questionnements existentiels que tout le monde peut avoir dans sa vie, mais qui deviennent brutalement fondamentaux. Et pourtant, le roman reste lumineux et plein d’espoir… car on trouve toujours de la beauté dans ces situations extrêmes.

Bref, un livre qui va, j’en suis sûre, vous marquer comme il m’a marquée et que je vous recommande chaudement.

Prix: 20 €

Parution le 18/08/2021


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

Le filsLoinNousBrexit romanceGravé dans le sable