Miniature - Bakhita

Bakhita

  • Véronique Olmi
  • Catholique
  • Drame
  • Historique
  • Récit de vie
  • Roman

Le résumé

Bakhita, née au Darfour au milieu du XIXe siècle, est enlevée par des négriers à l’âge de 7 ans. Revendue sur un marché des esclaves au Soudan, elle passera de maître en maître, et sera rachetée par le consul d’Italie. Placée chez des religieuses, elle demande à y être baptisée puis à devenir soeur.


La critique du Chat Botté

L’avis de Stéphanie :

Le roman Bakhita, tout juste récompensé par le prix Fnac 2017, est la biographie romancée de la Sainte Joséphine Bakhita, première religieuse d’origine africaine à être canonisée. Le livre revient sur toute la vie de cette femme, née en pleine liberté quelque part au Soudan, puis capturée et traitée comme une esclave, avant d’arriver en Italie où elle deviendra nourrice et enfin religieuse. Bien que sa vie soit des plus bouleversantes avec tous les mauvais traitements qu’elle subit, elle se montre toujours douce et bienveillante à l’égard des gens et surtout des enfants.

Avec ce roman, on découvre également une partie de l’histoire africaine de la fin du 19e siècle, puis celle de l’Italie au début du 20e avec les deux guerres mondiales. Lorsque Bakhita pose son pied sur le continent européen, les gens ne sont pas encore habitué à voir des personnes à la peau noire, et il est intéressant de voir la manière dont elle était regardée et traitée.

Enfin, le rapport que Bakhita entretient avec les langues est tout aussi impressionnant qu’est sa vie. Sa langue maternelle est un patois soudanais, puis lorsqu’elle est vendue elle doit se mettre à l’arabe, auquel se mélange des nuances de turc, et puis elle doit apprendre l’italien classique, le patois vénitien et enfin le latin ! Lorsqu’elle s’exprime, elle ne peut s’empêcher de tout mélanger : elle est à la fois analphabète et multilingue !

Outre l’existence bouleversante de cette femme, l’écriture qui nous la conte apporte aussi son lot d’émotions. Avec des phrases plutôt succinctes, l’auteure pose les mots avec justesse pour offrir un maximum d’impact. Proche de la poésie, on se laisse bercer par la prose de Véronique Olmi et on dévore ce roman si fabuleux !

Date de parution : 23/08/2017
Prix : 25.70€


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

La fille du vanDis-moi si tu sourisLa mélodie du passéLa mémoire des embrunsVoici venir les rêveurs