Miniature - Des diables et des saints

Des diables et des saints

  • Jean-Baptiste Andrea
  • Historique
  • Roman

Le résumé

C’est une histoire d’orphelin et d’amour. Celle d’un vieil homme qui joue divinement du Beethoven sur les pianos publics. Il se fait appeler Joe, pour Joseph. On le croise un jour dans une gare, un autre dans un aéroport. Il gâche son talent de concertiste au milieu des voyageurs indifférents. Il attend.
Mais qui, et pourquoi ?
Alors qu’il a seize ans, ses parents et sa soeur disparaissent dans un accident d’avion. Il est envoyé dans un pensionnat religieux des Pyrénées, Les Confins. Tout est dans le nom. Après Les Confins, il n’y a plus rien. Ici, on recueille les abandonnés, les demeurés.
Les journées sont faites de routine, de corvées, de maltraitances. Jusqu’à la rencontre avec Rose, une jeune fille de son âge. La vie n’est alors que rêves de fugues.
Jean-Baptiste Andrea nous parle de cet enfant intérieur que nous portons tous en nous.
Ses héros ont l’âge des douleurs et des révoltes. Avec Des diables et des saints, il achève sa trilogie autour de l’enfance.


La critique du Chat Botté

L’avis de Sophie:

Certains livres vous intriguent comme si les couleurs de leur couverture, leur titre vibraient, comme si l’on pressentait une lecture d’exception. Et pour chacun de ces livres, on espère ne pas s’être trompé, que le coup de coeur se confirmera.

Le roman “Des diables et des saints” de Jean-Baptiste Andrea a surpassé toutes mes attentes.

J’ai été soufflée par cette lecture d’une poésie rare, qui vous livre un récit d’une luminosité qui balaie toutes les ombres. Son thème, l’enfance dans un orphelinat à la fin des années 60, est loin de faire l’objet d’une énième histoire misérabiliste; vous ressortirez de “Des diables et des saints” les oreilles emplies de la musicalité de Beethoven, les yeux peuplés des étoiles ramenées par le troisième cosmonaute méconnu de la mission Apollo 11 de 1969 dont vous retiendrez alors le nom, et la tête pleine des magnifiques phrases offertes par l’auteur, dont je ne résiste pas à vous en donner quelques extraits ici.

“La nuit bouillonnait. Débordait des montagnes, coulait dans les creux. Un éclair, de temps en temps, fixait un monde argentique. Les parois noires et granuleuses d’une gorge. La pente d’une forêt. (…) » (p.36)

“Je savais bien que ce n’était pas de sa faute, à Momo, s’il était demeuré. Demeuré loin d’ici, dans un pays de jasmin où ses yeux d’ocre faisaient tomber les filles. Pas de sa faute s’il avait fallu partir d’un coup, sans dire au revoir aux amis.” (p. 51)

Si vous recherchez une lecture comme une luciole, à tenir dans le creux de votre main, qui vous accompagnera de sa beauté fragile et de son scintillement une fois terminée, “Des diables et des saints” est l’incontournable de cette fin d’année!

Prix: 19 €

Parution le 07/01/2021


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

Les loyautésCachemire rougeLa disparue de l’île MonsinAfter saison 2La cité de feu