Miniature - Irena

Irena

  • David Evrard
  • Jean-David Morvan
  • Séverine Tréfouël
  • Walter Pezzali
  • B.D.
  • Historique

Le résumé

C’est l’histoire d’une femme ordinaire qui réalisa quelque chose d’extraordinaire, dans des circonstances insensées, pendant une période effroyable.

1940, l’armée nazie a envahi la Pologne. À Varsovie, les Juifs de la ville ont été parqués dans le ghetto : un quartier entier entouré de murs. Quiconque tente de s’en échapper est abattu sans sommation ; les seuls qui peuvent y entrer sont les membres du département d’aide sociale. Parmi eux, Irena vient tous les jours apporter vivres et soutien à ceux qui sont enfermés dans cet enfer et qui souffrent de maladies et de malnutrition. Ici, tout le monde la connait, les enfants l’adorent. Car Irena est un modèle de courage : elle n’hésite pas à tenir tête aux gardiens, à faire toujours plus que ce qu’autorise l’occupant nazi. Le jour où, sur son lit de mort, une jeune mère lui confie la vie de son fils, Irena se met en tête de sortir clandestinement les orphelins du ghetto. Pour que l’innocence soit épargnée de la barbarie, elle doit être prête à risquer sa vie.

Décédée en 2008, déclarée Juste parmi les nations en 1965, Irena Sendlerowa, résistante et militante polonaise, fut l’une des plus grandes héroïnes de la Seconde Guerre Mondiale, sauvant près de 2500 enfants juifs du ghetto de Varsovie. Et pourtant elle est oubliée des livres d’Histoire… C’est en lisant par hasard un article sur elle que Jean-David Morvan a eu le déclic : sa vie devait être racontée. Avec Séverine Tréfouël et David Evrard, il retrace sur trois albums le combat humaniste de cette « mère des enfants de l’Holocauste ».


La critique du Chat Botté

L’avis d’Oriane:

La bande dessinée Irena raconte en 3 tomes l’histoire vraie d’Irena Sendlerowa, résistante et militante polonaise, membre de l’aide sociale durant la Seconde Guerre Mondiale. Un jour, alors qu’elle aide comme elle peut la population juive dans le ghetto de Varsovie, une jeune mère mourante l’implore de sortir son petit garçon de cet enfer… Mais pourquoi lui et pas les autres? Irena se lance alors une mission, sortir clandestinement le plus d’enfants possible de cet endroit, pour leur offrir une chance d’avoir un avenir.

J’ai été particulièrement touchée par la lecture de cette bande dessinée, d’une grande sensibilité, pleine de justesse et sans pathos. Le courage d’Irena et de ses acolytes est absolument bouleversant. Le sort des juifs dans le ghetto n’est peut-être pas la partie la plus connue de cette époque de l’Histoire (surtout pour les jeunes générations), c’est pourquoi la lecture de cette bande dessinée me semble importante. Et notons que, même si elle aborde des sujets très difficiles, elle est malgré tout accessible à un jeune public (à partir de 11/12 ans). En effet, le dessin tout en rondeur et les couleurs très douces contrebalancent à merveille la gravité du sujet (même si on ne sort pas indemne de cette lecture, je ne vais pas vous mentir!).

Je vous conseille vivement la lecture de cette bande dessinée, tant pour les adultes que pour les plus jeunes générations. Le courage et le dévouement d’Irena Sendlerowa ne vous laisseront pas indifférent !

Date de parution du tome 1 : 4 janvier 2017
Prix : 16,50€

 

 

 


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

Le roi disait que j’étais diableLargo Winch – tome 21: l’étoile du matinLe tour du monde du roi ZibelineCassandra  tome 1: prend son envolTrois mille chevaux-vapeur