Miniature - La boîte à musique, Tome 1: Bienvenue à Pandorient

La boîte à musique, Tome 1: Bienvenue à Pandorient

  • Gijé-Carbonne
  • Ado
  • Album
  • amitié
  • Fantastique
  • Heroïc Fantasy
  • Jeunesse
  • Magie

Le résumé

Pour son huitième anniversaire, Nola, petite fille espiègle, reçoit de la part de son père Martin la boîte à musique de sa mère, Annah, récemment décédée. Cette boîte est un symbole pour la petite fille, mais très vite, la fillette croit voir des signes de vie à l’intérieur. Oui, elle ne rêve pas : quelqu’un lui fait signe et lui demande de l’aide. Dès lors, en suivant les instructions d’Andréa, la fille de la boîte à musique, Nola rapetisse, entre dans la boîte et découvre le monde de Pandorient, un monde incroyable… Le temps presse cependant, car Mathilda, la mère d’Andréa et de son frère Igor, est gravement malade… Que lui arrive-t-il ? Aurait-elle été empoisonnée ? L’eau serait-elle contaminée ? Rapidement, les soupçons se confirment. En urgence, les enfants vont s’occuper de Mathilda puis remonter la piste du pollueur sans vergogne… avant que Nola ne regagne sa vie dans son monde, aux côtés de son père. À moins que tout cela ne fût qu’un rêve… ou pas !


La critique du Chat Botté

L’avis de Cécile:

C’est une très chouette histoire pour un public de 8-14 ans. Ma fille de 12 ans l’a adoré. Elle m’a tout de suite demandé le tome 2!

On y découvre Nola, petite fille de 8 ans, qui va être transportée dans un autre monde grâce à une boîte à musique (cadeau de sa maman décédée).

Les dessins et les couleurs sont superbes, le scénario est vraiment sympathique. On y découvre une histoire d’amitié, de famille, de magie, de douceur, d’émerveillement et d’aventure. L’histoire est, à la fois fraîche et légèrement effrayante. Tout ce qu’il faut pour tenir le (jeune) public en haleine.

Petit plus: La couverture en relief. Cela donne un aspect plus élaboré et plus profond.

Parution: 04/01/2023

Prix: en promotion pour l’instant à 4.99€


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

De larmes et d’écumeAvant que le monde ne se fermePromiseLe syndrome du spaghettiSi je reste