Miniature - La mémoire des embruns

La mémoire des embruns

  • karen viggers
  • Roman
  • Voyage

Le résumé

Mary est âgée, sa santé se dégrade. Elle décide de passer ses derniers jours à Bruny, île de Tasmanie balayée par les vents où elle a vécu ses plus belles années auprès de son mari, le gardien du phare. Les retrouvailles avec la terre aimée prennent des allures de pèlerinage. Entre souvenirs et regrets, Mary retourne sur les lieux de son ancienne vie pour tenter de réparer ses erreurs. Entourée de Tom, le seul de ses enfants à comprendre sa démarche, un homme solitaire depuis son retour d’Antarctique et le divorce qui l’a détruit, elle veut trouver la paix avant de mourir. Mais le secret qui l’a hantée durant des décennies menace d’être révélé et de mettre en péril son fragile équilibre.
Une femme au crépuscule de sa vie, un homme incapable de savourer pleinement la sienne, une émouvante histoire d’amour, de perte et de non-dits sur fond de nature sauvage et mystérieuse.


La critique du Chat Botté

L’avis de Delphine :

Voilà un beau roman qui fait voyager. Avec « la mémoire des embruns », vous partez à la découverte des charmes de l’Antarctique et de l’île de Bruny.  A travers les souvenirs de Mary, mais aussi de Tom, on est plongé dans la vie sauvage, la nature, les grands espaces. Je n’avais jamais imaginé que ces lieux si froid pouvaient être si beaux.

Ce livre invite au voyage mais  il prône aussi une philosophie : savourer l’instant présent, prendre le temps de contempler les choses. Dans notre quotidien sur-agité, rempli de stress et d’informations, il est intéressant de lire cette ode à la lenteur : revenir à des choses simples, se recentrer sur l’important et redécouvrir les petites joies qui nous entourent mais que l’on ne voit plus.  Je suis sûre qu’après ce roman, vous aurez envie d’aller vous promener le long d’un lac au lever du soleil, d’observer la vue du haut d’une falaise, d’écouter les oiseaux chanter, …

L’intrigue est évidente mais cela n’enlève rien au plaisir de la lecture. Les personnages sont très attachants; et il y a une émotion omniprésente tout au long du récit que l’on a vraiment du plaisir à suivre leurs cheminements.  C’est avec regret que l’on ferme le livre.

Bref, voilà un livre que j’ai beaucoup aimé et un auteur que je vais suivre surtout lorsque j’ai envie de m’évader.

parution le 30 mars 2016

prix  9.30 euro


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

La mort est mon métierVivre viteJe peux très bien me passer de toiLes héritiers passent à tableSurvivre