Miniature - L’art de perdre

L’art de perdre

  • Alice Zeniter
  • guerre
  • prix littéraire
  • Roman

Le résumé

L’Algérie dont est originaire sa famille n’a longtemps été pour Naïma qu’une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire familiale qui jamais ne lui a été racontée? Son grand-père Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu’elle ait pu lui demander pourquoi l’Histoire avait fait de lui un «harki». Yema, sa grand-mère, pourrait peut-être répondre mais pas dans une langue que Naïma comprenne. Quant à Hamid, son père, arrivé en France à l’été 1962 dans les camps de transit hâtivement mis en place, il ne parle plus de l’Algérie de son enfance. Comment faire resurgir un pays du silence?


La critique du Chat Botté

L’avis de Delphine :

« L’art de perdre » est un très beau roman. Il est à la fois sublime, divertissant et une source d’apprentissage sur la question des immigrés et de l’intégration. Au travers de l’histoire d’Ali, de son fils Hamid et de sa petite-fille Naïma, on découvre la douleur de quitter son pays, la difficulté de s’intégrer mais aussi le besoin vital de faire resurgir son pays d’origine du silence.

Alice Zeniter a reçu plusieurs prix pour ce livre et c’est vraiment mérité car elle a réussi le pari d’associer une écriture fine et juste  avec un texte qui fait réfléchir et des personnages attachants qui vous ouvrent les yeux sans pathos ni jugement sur la situation des « Harki  » (ces algériens ayant immigrés en France suite à la guerre d’indépendance).

A lire et à faire lire à tout le monde.

parution le 30/01/2019

prix : 8.50 euro


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

Les choses humainesLes pêcheurs d’étoilesUne apparitionMords-moi!La Maison des Turner