Miniature - Lecture facile

Lecture facile

  • Cristina Morales
  • Roman

Le résumé

« Publier signifie mettre un livre dans les librairies. Et le vendre pour que les autres le lisent. Alors je serai écrivaine et vous serez mes lecteurs. C’est fou. C’est le plus fou qui m’est arrivé dans ma prostituée de vie ».

Marga, Nati, Patricia et Angels vivent ensemble dans un appartement d’un quartier populaire de Barcelone. Pour ces cousines « en déficience intellectuelle », comme l’administration les qualifie, chaque jour apporte son lot de condescendance et d’infantilisation. Féministe, désinhibée et férue de danse, Nati s’attire souvent des ennuis. Patri n’a qu’une crainte, se faire virer de l’appartement et perdre son indépendance, tandis que Marga cherche à squatter un autre habitat pour être libre d’aimer qui elle veut. Angels observe le tout et se lance dans le récit de leur vie à quatre en lecture facile.

Ce livre, aussi audacieux dans sa structure que dans son propos, est une charge féroce et drolatique contre le machisme, contre l’oppression, contre l’injustice. C’est aussi un roman qui célèbre le corps et la sexualité, le désir, la dignité de celles et ceux qui sont marqués par les stigmates de la « différence » et le pouvoir révolutionnaire du langage.


La critique du Chat Botté

L’avis de Marie:

Lecture facile m’a fait de l’œil tout de suite parmi la flopée de publications de la rentrée littéraire avec sa couverture flashy et son intrigue mêlant des thématiques de handicap et féminisme. C’est une lecture qui m’a retournée !

L’auteure, Cristina Morales, est une jeune femme originaire de Grenade qui fait à la fois scandale et un carton dans son pays d’origine, car ses romans sont empreints d’idéologie anarchiste et de révolte. Pour ce livre-ci, Lecture Facile, elle donne la parole à quatre femmes qualifiées de « déficientes intellectuelles », quatre cousines qui vivent ensemble dans un appartement à Barcelone. Le livre est une sorte de collage de fragments sur la vie de ces femmes : des extraits d’audiences par la juge sur à propos de la stérilisation forcée de Marga ; le monologue intérieur de la colérique Nati ; un fanzine anarchiste ; des extraits du roman d’Angels en Lecture facile*, etc. Pour cela, ce roman est assez déstabilisant, car il ne nous donne pas de trame narrative claire mais nous laisse reconstituer l’intrigue à partir de différents éléments dans le désordre. Pourtant, ce côté « désordonné » du livre sert complètement le propos et ressemble un peu à ses héroïnes, qui peuvent être tout à fait comprises à condition qu’on prenne le temps de s’y intéresser… C’est aussi un livre éminemment politique, qui plonge dans le cœur du sujet du traitement des personnes handicapées, de leur manque de considération par l’État, de leur infantilisation, de leur sexualité, etc.

Pour apprécier cette lecture, il faut s’apprêter à être interpellé voire dérangé dans ses idées et ses conceptions du handicap et de la différence, mais aussi sur la société en général puisque Cristina Morales ne cache pas ses opinions politiques qui tendent vers la gauche radicale et l’anarchisme. C’est également un roman trash et choquant par moment, notamment dans certaines scènes de sexe graphiques  – à ne pas mettre dans toutes les mains, donc…

Bref, ce sont de sacrées montagnes russes d’émotions que ce roman Lecture facile, mais qui ne vous laisseront pas indemnes, c’est sûr !

*La lecture facile telle qu’expliquée dans le roman est un style d’écriture simplifiée pour les personnes ayant des difficultés à la lecture. Elle requiert notamment d’utiliser des structures de phrases simples (sujet-verbe-complément), de ne pas utiliser de métaphores ou de périphrases, d’expliquer les termes techniques ; mais cela a aussi des critères graphiques comme ne pas justifier le texte ni utiliser d’alinéa.

Prix: 23.50 €

Parution le 18/08/2021


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

Voici venir les rêveursMords-moi!Sortez-moi de là!Une seule roseRue des Voleurs