Miniature - Quatre soeurs

Quatre soeurs

  • Cati Baur
  • Malika Ferdjoukh
  • Ado
  • B.D.
  • Jeunesse
  • Saga familialle

Le résumé

T.1: Enid est la plus jeune des cinq soeurs Verdelaine. Celle que personne ne croit quand elle dit avoir entendu un fantôme hurler dans le parc, celle qui aime le cake aux noix et dormir avec les chats Ingrid et Roberto, celle qui recherche Swift sa chauve-souris disparue dans la tempête. Au milieu de cette fratrie, Enid sait très bien où se trouve la place la plus confortable: dedans quand il faut, dehors quand ça l’arrange!

T.2: Dans ce deuxième tome de la série, il est question d’Hortense, 11 ans, qui passe sa vie dans les livres et se demande ce qu’elle va devenir: un personnage de sa série préférée? Chirurgienne des maladies incurables pour venir en aide à sa nouvelle amie Muguette? Ou bien comédienne? Mais pour monter sur scène, Hortense va devoir vaincre sa timidité… C’est dans son journal intime dont elle nous livre des extraits, qu’Hortense s’interroge et partage les hauts et les bas de sa vie d’adolescente.

T.3: Au cœur de ce troisième tome de la série, il est question de Bettina, 14 ans, qui se languit du très moche et si splendide Merlin… Pour les vacances de printemps les sœurs Verdelaine reçoivent leurs petits cousins Harry et Désirée, venus profiter du grand air. Hortense, de son côté, échange des mails avec Muguette, toujours hospitalisée. Mais voilà que, pour joindre les deux bouts, Charlie décide de louer une partie de la maison! Le locataire s’appelle Tancrède, il est jeune, célibataire, drôle. Et beau…

T.4: Dans ce quatrième et dernier tome, tous les cœurs battent la chamade au rythme d’un été plutôt mouvementé! Geneviève vend des glaces sur la plage, et fond pour Vigo, le beau ténébreux aux manières très singulières. Hortense et Enid jouent à Robinson sous les toits de Paris. Quant à Bettina, partie camper en compagnie de Denise et Béhotéguy chez une cousine invisible, elle essaie d’oublier Merlin… Charlie, elle, ne sait absolument plus où son cœur se pose…

 


La critique du Chat Botté

L’avis d’Oriane:

Quatre sœurs est l’adaptation en bande dessinée des romans (du même nom) de Malika Ferdjoukh. Comme pour les romans, l’histoire est subdivisée en 4 tomes, chacun mettant en avant l’une des sœurs. J’avais lu avec beaucoup de plaisir ces romans quand j’étais encore ado, du coup quelle ne fut pas ma joie lorsque j’ai découvert cette adaptation! Je me suis replongée avec bonheur dans la vie de cette fratrie si touchante et chaleureuse.

Les 5 soeurs Verdelaine ont entre 9 et 23 ans, elles sont plus ou moins livrées à elles-mêmes depuis le décès de leurs parents dans un accident de voiture deux ans plus tôt. C’est Charlie, l’aînée, qui a pris la tête de la Vill’Hervé et tente tant bien que mal de s’occuper au mieux de ses quatre sœurs. Il leur arrive à toutes de discuter avec les fantômes de leurs parents décédés, lorsqu’elles sont en proie au doute, qu’elles vivent un moment important de leur vie ou simplement quand elles en ont besoin. Et chacune croit être la seule à le faire… Sous leurs regards bienveillants, les cinq sœurs grandissent, font des expériences, encaissent les coups durs de la vie, se serrent les coudes,… Toutes les cinq sont très différentes, ce qui peut générer disputes, tensions et incompréhensions au sein du clan Verdelaine (comme dans n’importe quelle famille finalement) mais Enid, Hortense, Bettina, Geneviève et Charlie sont surtout très liées, ce qui donne lieu à des scènes vraiment touchantes.

Ce qui m’a beaucoup plu, au-delà de l’ambiance chaleureuse et tendre de l’histoire, c’est qu’elle aborde de toute une série de thèmes auxquels de nombreux adolescents doivent faire face un jour ou l’autre: chagrin d’amour, jalousie, perte d’un être cher, solitude… mais toujours d’une façon bienveillante et intelligente. En plus de ça, j’ai beaucoup aimé le dessin de Cati Baur, son trait fin, les couleurs douces qu’elle utilise. Elle a selon moi réussi à retranscrire parfaitement l’ambiance qui émane des romans de Malika Ferdjoukh: des rires, des larmes, de la bonne humeur, de la douceur,…

En bref, cette adaptation est une vraie réussite! Qu’on ait lu les romans ou pas, cette bande dessinée vaut vraiment le coup d’œil!


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

Mordicus, apprenti sorcier – tome 1 : potion pour papa raplaplaDe quelle couleur sont les bisous ?La Voix du VentSonora: tome 1. La vengeanceChevaux de foudre