Miniature - Survivre

Survivre

  • Frederika Amalia Finkelstein
  • Drame
  • Roman

Le résumé

«Le soir du 13 novembre, j’ai compris que la guerre pouvait éclater en bas de chez moi – une forme inouïe de guerre. La peur et la méfiance sont devenues normales : je vis en attendant le prochain attentat.
Le soir du 13 novembre, ma génération s’en est prise à elle-même : les assassins avaient le même âge que les assassinés.
Survivre est un hommage à cette génération, née avec les écrans, ultraconnectée, et pourtant en proie à une immense solitude.
Nous voulons être libres : parfois pour le meilleur, parfois pour le pire.»


La critique du Chat Botté

L’avis de Stéphanie :

L’auteure nous parle du mal-être que nous vivons aujourd’hui face à toute la violence qui existe dans ce monde et qui nous est continuellement relayée par les informations et les réseaux sociaux. Le personnage principal – s’exprimant à la première personne du singulier – est une femme ordinaire de 25 ans qui n’a pas vraiment de but dans la vie. Elle est par contre maladivement obnubilée par la mort et les massacres en tous genres perpétrés par l’Homme.
Tout son monologue débute avec les attentats du 13 novembre au Bataclan. Ensuite, ce sont la paranoïa et l’intérêt – presque pervers – de retenir et de regarder des actes de violence qui s’emparent d’elle pour ne plus lui laisser la paix.

Je n’ai pas trop aimé ce roman. S’il y a de belles phrases, des réflexions justes ou des émotions que je pouvais partager avec le personnage principal, j’ai trouvé ce livre très – voire trop déprimant. Des scènes sont même choquantes, tant l’auteure décrit avec précision des photos ou des vidéos d’attentats. Tout au long de cet ouvrage, aucun aspect positif n’est réellement relevé. Le monde va mal, je lui accorde, mais comme elle le dit à un moment – pour vite l’oublier ensuite -, il est important de relever la beauté du monde pour continuer à y vivre et même pour le changer ! L’objectif de l’auteure avec son roman m’a échappé et j’ai eu beaucoup de mal à le terminer alors qu’il ne fait qu’une centaine de pages. Une déception.

Date de parution : 17/08/2017
Prix : 14€


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

Nos vies insoupçonnéesComme des larmes sous la pluieVivre ensembleGravé dans le sableJ’aimais mieux quand c’était toi