Miniature - Une poupée au pays de Daech

Une poupée au pays de Daech

  • Eli Flory
  • Humoristique
  • Roman

Le résumé

Dans un monde qui ressemble au nôtre, Barbie est à bout, sous Xanax. Ken est parti. Pour de bon. Le gendre idéal qui plaisait tant à sa mère, a fait son coming-out. Il s’est installé à Paris et a ouvert un restaurant vegan. Barbie éprouve le besoin de changer de décor.
La voilà au bord d’une piscine à débordement, dans un club de vacances sis en Méditerranée. Un indigène l’entreprend. Las, le beau gosse la kidnappe et l’échange contre une autre poupée, brune, moins grande, sa soeur enlevée par un groupe terroriste.
Barbie se réveille vêtue d’un niqab, au milieu de nouvelles semblables, dans un tout autre pays : l’Etat Islamique.


La critique du Chat Botté

L’avis de Cécile :

Quand Delphine m’a proposé de lire ce roman, je me suis dit qu’il devait être génial et j’ai accepté tout de suite ! Enfin quelqu’un qui ose parler de cette poupée mythique autrement qu’avec du rose, des paillettes et des compliments !
Le roman comporte deux parties. Dans la première, on rencontre une Barbie déprimée, lassée de tous ses jouets roses, du luxe dans lequel elle vit et, surtout, dégoutée que Ken l’ai plaquée comme une vieille chaussette. Professionnellement parlant, cela ne va pas non plus. Sa rivale, Elsa (la reine des neiges) est plus jeune et puis le rose, c’est un peu dépassé. Barbie décide donc de se reprendre en main et d’aller dans un centre de remise en forme au soleil. Là, je me suis dit « elle va surmonter sa rupture pour mieux rebondir. Elle va récupérer son Ken et enterrer sa rivale !» Mais non…
Elle va se faire kidnapper et enfermer avec d’autres poupées dans une maison, sous bonne garde des soldats de l’Etat Islamique. C’est ici que commence la deuxième partie du roman, celle où Barbie n’est plus une personne mais une poupée de plastique. Elle doit attendre- on ne sait pas très bien quoi – avec d’autres poupées également vêtues d’une burka. Elles sont enfermées toutes ensemble et ne peuvent que parler (et encore !). Barbie commence alors une analyse sur elle-même et sur la femme en général, sur la place de celle-ci en occident et en orient.
Cette deuxième partie est pour moi très lente et sans rebondissement. Je m’attendais à beaucoup mieux d’un roman sur Barbie. Les deux parties n’ont rien avoir l’une avec l’autre. La fin de l’histoire est très inattendue mais pas du tout dans le bon sens. Enormément de questions restent sans réponse.
Bref, je ne le conseil pas…

Sorti le 8 septembre 2016

Prix : 14.90€


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

Garfield AAAGH ! T63Vieux, râleur et suicidaire, la vie selon OveCacaoLe problème du cœurLes mille et une gaffes l’ange gardien Ariel Auvinen