Miniature - Les presque soeurs

Les presque soeurs

  • Cloé Korman
  • biographie
  • documentaire
  • Drame
  • guerre
  • Récit de vie

Le résumé

Entre 1942 et 1944, des milliers d’enfants juifs, rendus orphelins par la déportation de leurs parents, ont été séquestrés par le gouvernement de Vichy. Maintenus dans un sort indécis, leurs noms transmis aux préfectures, ils étaient à la merci des prochaines rafles.
Parmi eux, un groupe de petites filles. Mireille, Jacqueline, Henriette, Andrée, Jeanne et Rose sont menées de camps d’internement en foyers d’accueil, de Beaune-la-Rolande à Paris. Cloé Korman cherche à savoir qui étaient ces enfants, ces trois cousines de son père qu’elle aurait dû connaître si elles n’avaient été assassinées, et leurs amies.
C’est le récit des traces concrètes de Vichy dans la France d’aujourd’hui. Mais aussi celui du génie de l’enfance, du tremblement des possibles. Des formes de la révolte.


La critique du Chat Botté

L’avis de Clémence

C’est quand l’on pense avoir tout découvert sur les horreurs de la guerre et de la Shoah, que l’on se rend compte que ce ne sera jamais le cas. « Les presque soeurs » fait partie de ces romans dont on ne ressort pas indemne. L’histoire de Mireille, Jacqueline, Henriette, Andrée, Jeanne et Rose nous emmène dans la France de 1942. Leurs parents ont été déportés, elles se retrouvent seules, ballotées entre le camp de Beaune-la-Rolande et des foyers au cœur de Paris.

Leurs noms se trouvent sur les listes remises aux Allemands, elles peuvent être déportées d’un moment à l’autre, sans s’y attendre. Par chance, ces « presque soeurs » restent ensemble, cette seule stabilité est leur réconfort.

Cloé Korman raconte l’histoire des cousines de son père, qu’elle n’a pas pu connaître. Elle retrouve l’une des « Presque soeurs », Andrée, dans son appartement parisien. Cette dernière lui racontera sa version de l’histoire, et lui permettra de mieux se plonger dans le quotidien de ces enfants orphelins. Ce roman poignant nous met face au désarroi et à l’incompréhension de ces enfants laissés pour compte. J’ai été emportée par cette histoire, et révoltée de comprendre que beaucoup de zones d’ombre ne sont toujours pas éclairées. J’ai été profondément touchée par cette histoire et ses personnages. C’est un roman nécessaire, qu’il faut avoir lu pour comprendre l’ampleur de cette injustice.

 

Parution : 19/08/2022

Prix : 19€


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

My absolute darlingLe courage qu’il faut aux rivièresTu comprendras quand tu seras plus grandeEn finir avec Eddy BellegueulleLes pétillantes