Miniature - Psychiko

Psychiko

  • Paul Nirvanas
  • Polar
  • Satire

Le résumé

Psychiko, le tout premier polar grec, est un véritable bijou. Anti-héros et probable cas clinique, Nikos Molochantis, jeune rentier désœuvré, est prêt à tout pour obtenir son quart d’heure de célébrité. Il a donc la brillante idée de se faire passer pour l’assassin d’une femme retrouvée morte dans un quartier d’Athènes.
Grâce à la presse fascinée par cette affaire, Nikos se retrouve enfin sous les feux de la rampe, suffisamment près de la guillotine pour être une vedette. Le stratagème parfait… À ceci près qu’il risque de fonctionner au-delà de ses espérances.
Paru en 1928 sous forme de feuilleton, Psychiko met en place une mécanique infernale, où une police apathique affronte un faux coupable en quête de gloire.


La critique du Chat Botté

L’avis d’Oriane:

Considéré comme le premier polar grec, Psychiko tient, à mon sens, surtout du roman satirique. Si vous cherchez dans cet ouvrage le frisson d’un bon polar, un suspens qui vous tient en haleine, une intrigue bien ficelée et une chute que vous n’avez absolument pas vue venir, vous risquez d’être un peu déçu. Par contre, vous trouverez dans Psychiko un humour caustique, un anti-héros à la naïveté presque inconcevable, en quête de notoriété et d’existence; une critique de la société et des médias, friands de scandales et de rumeurs; des amitiés basées sur l’intérêt matériel… En bref, une satire très réussie de la société grecque du début du XXe siècle !

Je me suis vraiment amusée à lire ce roman, tant les situations décrites sont absurdes. Le personnage principal, Nikos Molanchantis, est un véritable imbécile. Chacune de ses réflexions, de ses nouvelles idées pour connaître la gloire, témoignent de sa naïveté et de son inconstance. Déjà l’idée d’origine, à savoir se faire passer pour le responsable d’un crime qu’il n’a pas commis, n’est pas franchement brillante. Mais confier toute sa fortune à son « ami » Stéphanos, qui est tout sauf un homme recommandable, placer tous ses espoirs de sortie de prison dans une midinette uniquement intéressée par le macabre et la renommée… On se demande réellement ce qui passe par la tête de ce cher Nikos (car oui, malgré sa bêtise on s’y attache quand même un peu)!

En bref, le roman de Paul Nirvanas est une chouette lecture, sympa et distrayante, mais plutôt éloignée de ce qu’on attend généralement d’un polar.

Parution: le 09/11/2017
Prix: 8,10€

 


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

Les Chiens de pailleArt & décèsQuand sort la recluseLëdLa sorcière