Miniature - Les mains lâchées

Les mains lâchées

  • LLobet Anaïs
  • Autobiographie
  • Drame
  • Roman

Le résumé

Une vague monstrueuse, soulevée par un typhon meurtrier, dévaste les Philippines en quelques minutes et ravage sa myriade d’îles.
Sur l’une d’elles, Madel reprend connaissance, seule au milieu du chaos. Jan, l’homme qu’elle aime, a disparu. Et elle a lâché la main de l’enfant qu’il lui avait confié.
Au prix d’une difficile anesthésie des sentiments, la jeune journaliste se plonge dans son travail, en équilibre entre information et voyeurisme, quand tous les médias du monde se tournent vers les Philippines.
Recueillir la parole survivante, nouer des liens avec les rescapés, c’est conjurer la mort. Mais un typhon de cette violence ne laisse jamais en paix ceux qu’il a épargnés.


La critique du Chat Botté

L’avis de Delphine :

« Les mains lâchées » est un très beau roman : bouleversant, tout en finesse et en réflexion.

L’auteur puise dans sa propre histoire et dans des témoignages qu’elle a, elle-même, recueillis pour construire son récit. Anaïs Llobet était aux Philippines au moment du typhon Haiyan. Celui-ci a ravagé le pays, emporté l’homme qu’elle aimait et l’a laissée seule au milieu du chaos.

Elle raconte avec beaucoup de pudeur ces milliers de vie fauchées en instant, la difficulté d’être un rescapé, de devoir continuer à vivre/survivre quand il n’y a plus rien et surtout plus ses proches.

Elle nous parle aussi de son métier – journaliste, de l’équilibre entre information et voyeurisme, de la difficulté de couvrir une telle catastrophe.

Ce qui m’a beaucoup plu dans ce roman, c’est aussi que même si la narration est continue (la voix de Madel), l’histoire ne se concentre pas sur elle. C’est le récit d’une poignée de rescapés avec leur vécu propre. Le personnage de Liliana m’a arraché des larmes tellement on ressent son impuissance face à la rapidité du drame et à ses lourdes conséquences. Quelle injustice. A travers Teresa, David, Jack et les autres,  Anaïs Llobet fait passer l’émotion mais sans lourdeur ou exagération.

Sa plume est juste et sans pathos. C’est vraiment un plaisir de lire ce beau roman et je ne peux que le conseiller à tout un chacun.

parution le 18.08.2016

prix 18.40 euro


Les commentaires

D'autres ont également aimé,

Vous aimerez aussi peut-être aussi

Les pêcheurs d’étoilesMystic CityLe filsLe tour du monde du roi ZibelineLa petite communiste qui ne souriait jamais